Soutenez l'APEI

Historique

Le 18 février 1961 est fondée l'Association Familiale pour l'Aide aux Enfants Handicapés de la Région de Thionville. Quelques parents se regroupent pour défendre les intérêts moraux et matériels des familles concernées par le handicap mental de leur enfant. Ils visent l'épanouissement et, si possible, leur insertion dans la collectivité.

Pour répondre rapidement aux besoins d’accueil des enfants, les parents fondateurs et les bénévoles, créent dès 1963, le premier institut médico-pédagogique à Thionville.

L’action de l’APEI s’étend petit à petit autour de Thionville et conduit à l’ouverture entre 1965 et 1975 de 4 instituts médico-éducatifs, mieux adaptés, construits sur le modèle des écoles, affirmant déjà la volonté d’apporter éducation et enseignement à leur enfant, comme tout parent.

Ce dispositif sera complété au fil des ans par six Centres d’Aide par le Travail (CAT), une Entreprise Adaptée, trois foyers d’hébergement, un Service d’Education et de Soins à Domicile pour les enfants (SESSAD), un Service de Suite et d’Accompagnement pour les adultes ainsi que quatre établissements accueillant des personnes adultes plus lourdement handicapées : Foyer d’Accueil Spécialisé (FAS), Foyer d’Accueil Médicalisé (FAM), Maison d’Accueil Spécialisée (MAS), ainsi qu’un service à domicile pour ce public (Aide, Eveil, Soins).

En 2011, l’APEI de Thionville accompagne plus de 1000 personnes handicapées mentales au sein de 22 établissements et services, et emploie plus de 600 salariés.

Au niveau national, le mouvement parental se structure afin d’être plus représentatif et écouté par les pouvoirs publics. C’est ainsi que naît l’UNAPEI, Union Nationale des Associations de Parents d’Enfants Inadaptés à laquelle adhère l’APEI de Thionville.

Logo de l'UNAPEI

Aujourd’hui L’UNAPEI représente :

  • 60 000 familles
  • 2700 établissements et services spécialisés accueillant 180 000 personnes handicapées, enfants et adultes
  • 75000 professionnels de l’accompagnement

Les grands mots d’ordre de l’UNAPEI qui servent de moteur à chaque association sont l’entraide familiale, le respect, la solidarité, la dignité des personnes handicapées mentales.

L’ensemble de ces valeurs donne naturellement vie à la Charte de la dignité de la personne handicapée mentale adoptée au Congrès national de Brest en 1989.

La reconnaissance des missions de l’APEI comme mission d’utilité publique en 1991 marque une étape dans son histoire.