Soutenez l'APEI

Cinq départs à la retraite à l’Esat Le Corail

 

Un départ à la retraite est toujours un moment festif, un moment d’émotion, qui a été multiplié par cinq dernièrement à l’Esat Le Corail. Un départ en retraite est toujours un moment festif, un moment d’émotion. Alors que dire lorsque cinq personnes ont choisi de prendre ce chemin!

Une belle fête a été organisée au Val Joyeux par tout le personnel de l’Esat (Établissement et services d’aide par le travail) Le Corail, anciennement CAT (Centre d’aide par le travail) intégré à l’APEI, pour le départ à la retraite de cinq de leurs compagnons de travail.

Bernard Destombes a été pris en charge pour la première fois par l’APEI de Thionville en août 1965 au Vert Coteau de Thionville. Il y est resté neuf ans avant de faire son entrée au CAT l’Envol de Bertrange où il a débuté à l’atelier menuiserie. Après treize ans passés dans ces lieux, il a intégré en 1988 le CAT Le Corail de Yutz et a reçu en 1995 la médaille d’argent d’honneur du travail. Il aura passé vingt-six ans de sa vie professionnelle à exercer à l’atelier conditionnement ballon. Et c’est au 1er décembre 2013 qu’il a fait valoir ses droits à la retraite.

Danièle Hersche a fait son entrée au Vert Coteau en 1963. Le 27 août 1973, elle entrait au CAT de Bertrange à l’atelier carton. Quatorze ans plus tard, c’est au CAT Le Corail qu’elle a poursuivi ce travail en tant qu’employée à des tâches de petit conditionnement. Après trente-six années de service, le 3 décembre 1994, elle a été décorée de la médaille d’argent d’honneur du travail.

Angèle Bruchelt a fait son entrée au Vert Coteau en octobre 1963. Dix ans plus tard, elle intégrait le CAT de Bertrange puis le 4 octobre 1987, elle est entrée au CAT Le Corail à l’atelier de conditionnement ballon. Elle a travaillé à temps plein jusqu’à l’âge de 55 ans. La fatigue installée, elle a demandé à ne travailler plus qu’un jour sur deux. Et c’est le 4 novembre 2013 qu’elle a choisi de prendre sa retraite. Le 3 décembre 1994, elle aussi a été décorée de la médaille d’argent d’honneur du travail.

Jean-Luc Lefèbvre a été pris en charge pour la première fois par l’APEI en faisant son entrée au CAT L’Envol le 5 janvier 1981. Six années plus tard, il entrait au CAT Le Corail pour travailler à l’atelier conditionnement ballon, poste qu’il a occupé jusqu’au 31 mai 2013, date de son départ à la retraite. Après trente ans de service, Jean-Luc a reçu la médaille d’argent d’honneur du travail.

Georgette Lefèbvre , épouse de Jean-Luc Lefèbvre, a été prise en charge, en septembre 1973, par l’IME Le Rosaire de Rettel. En septembre 1979, elle était affectée à l’atelier d’entretien des locaux du CAT La Pépinière de Terville où elle a travaillé pendant vingt ans. Après un stage effectué au CAT Le Corail, elle a choisi d’intégrer définitivement l’établissement, le 1er janvier 1999, à l’atelier conditionnement ballon. Au cours de sa carrière professionnelle, elle a été médaillée à deux reprises ; la médaille vermeil et la médaille d’argent d’honneur du travail. C’est au 31 août 2013 qu’elle a choisi de prendre une retraite bien méritée.