Soutenez l'APEI

Un équipement essentiel pour l’IME d’Inglange

Mobilisée avec Noël de Joie , la commune de Stuckange s’apprête à offrir un Motomed à l’institut médico-éducatif Le château d’Inglange. Un matériel qui joue un rôle déterminant pour le bien-être des enfants.

 

Une main tendue, cela ne se refuse pas. Pour Martine Aubry, la directrice de l’institut médico-éducatif (IME) Le Château, installé à Inglange, « nos besoins sont tels, que c’est une évidence ».

Aussi quand Bernard Anormy, adjoint à Stuckange a pris contact avec elle pour lui parler de son projet, elle n’a pas hésité une seconde. « Ils voulaient donner une dimension solidaire à leur marché de noël (lire ci-contre) en partenariat avec Noël de Joie. La seule question qu’ils nous ont posée, c’est : ” De quoi avez-vous besoin ? ” » La réponse n’a pas tardé : « Après un rapide examen de nos projets, les kinésithérapeutes et ergothérapeutes qui interviennent ici m’ont convaincu que l’achat d’un Motomed serait un “plus” remarquable pour les enfants. Nous l’avions testé ; j’ai dit oui », précise la directrice.

Le Motomed en question est un dispositif intéressant tant pour les enfants qui peuvent se mouvoir que pour ceux qui ne le peuvent pas : il permet, sans sortir de son fauteuil de faire travailler les membres inférieurs de manière adaptée et non traumatisante. « Pour des enfants qui souffrent de pathologies qui ne leur permettent pas de faire ce type d’exercice, c’est un outil primordial. » Un outil qui permet un travail physique indispensable aux muscles mais dont les bénéfices touchent également des fonctions aussi fondamentales que la circulation sanguine, ou encore le transit intestinal.

Question de santé

Le Motomed est donc un équipement indispensable au service de la « santé des enfants de l’IME », affirme encore Martine Aubry. Seule difficulté, mais de taille : il coûte la bagatelle de 4 400 €.

Un investissement auquel Le Château, qui accueille actuellement 39 enfants de 3 à 20 ans, aurait des difficultés à faire face seul. D’où la réponse rapide de la structure quand Bernard Anormy et Marie-Christine Reuter, de l’association Noël de Joie, sont entrés en contact pour proposer leur aide. « Nous avons également des projets à plus long terme comme la réhabilitation de la petite salle Snoezelen dont nous disposons actuellement. Mais ce Motomed, c’est déjà un “plus” considérable », se félicite la directrice de l’IME.

Une aide dont le niveau dépendra de la mobilisation autour du marché de Noël qui se déroulera à Stuckange les 14 et 15 décembre prochains. L’appel est lancé… Et pour mettre toutes les chances de leur côté, les habitants de Stuckange ont mis les bouchées doubles.