Soutenez l'APEI

ASSEMBLEE GENERALE DE L’APEI

Foyer de La Milliaire bouclé, cap sur 2013

L’assemblée générale de l’APEI (Parents et amis de personnes inadaptées mentales) a également été l’occasion de tirer un premier bilan du fonctionnement du foyer d’accueil polyvalent de La Milliaire, inauguré à Thionville, boucle de La Milliaire, fin 2011. « Il a trouvé son rythme de croisière », souligne Etienne Fabert, directeur général de l’APEI.

La structure accueille des retraités (dix-sept places) et des travailleurs en Esat (Établissement et service d’aide par le travail – vingt-huit places). « Une cohabitation intergénérationnelle réussie. » Les pensionnaires partagent des ateliers et des espaces de vie. « La qualité de l’animation est bien plus forte. L’équipe éducative impliquée s’adapte aux besoins », ajoute le directeur général.

Déménagement

Cette année, l’association porte de nouveaux projets d’envergure. Impossible de créer une offre supplémentaire (lire par ailleurs). Il s’agit plutôt d’améliorer l’offre existante.

L’Esat Vert Coteau, situé à proximité de l’hôpital Bel-Air à Thionville, et l’Esat Pépinière, installé à Terville, vont tous deux déménager sur un même site. Ce bâtiment de 3 500 m² réunira ainsi les activités dédiées aux espaces verts et à la sous-traitance industrielle. Il sortira de terre zone Sainte-Agathe à Florange, près de l’entreprise ThyssenKrupp. « C’est un de nos plus gros partenaires qui emploie déjà vingt-cinq personnes handicapées », explique le directeur de l’APEI. Le premier coup de pioche est prévu ces jours-ci. « 150 travailleurs handicapés sont attendus sur le site à l’horizon 2014, en été. » La construction de cet Esat se chiffre à 4,5 millions d’euros, représentant la majeure partie des investissements de l’association en 2013.

Enfin, rien ne se perd, tout se transforme. Une fois vidé, l’ancien Esat Vert Coteau à Thionville sera rénové pour accueillir les bureaux du siège de l’APEI, qui se trouvent actuellement à Manom. Des services spécifiques seront également déplacés dans ce quartier de la Côte-des-Roses.

En outre, une fois rafraîchi, l’Esat de Terville pourrait recevoir des places en accueil de jour. « Pour l’heure, le projet est hypothétique », nuance le directeur de l’APEI.