Soutenez l'APEI

En 2011, l’APEI de Thionville fête son 50ème anniversaire

Que de chemin parcouru depuis ce jour de 1961 où quelques parents  se regroupèrent afin  de défendre les intérêts moraux et financiers de familles concernées par le handicap mental de leur enfant. A cette époque, ils visaient, si possible, l’épanouissement et l’insertion des personnes handicapées dans la collectivité.

Aujourd’hui nous accueillons plus de 1100 adultes et enfants dans 22 établissements. Notre volonté est d’accompagner  c’est-à-dire « être à côté » de nos personnes handicapées et de leurs familles en excluant toute relation de  supériorité, toute référence à la norme qui hiérarchiserait et toute dialectique entre normalité et anormalité.

Les valeurs que nous défendons, à une époque où la modernité semble rimer avec individualisme et primat économique, restent nos valeurs fondatrices : respect, humanisme et solidarité.

Respect de chacun dans sa singularité et sa différence en mettant en avant chaque capacité

Humanisme car, pour nous, la personne handicapée se place au cœur de notre action. Nous affirmons la primauté de la personne sur toute autre considération.

Solidarité par notre attachement à la personne et à sa famille afin de lui permettre d’accéder à la cité. A l’aube de notre cinquantenaire, nous ressentons la nécessité de faire tomber les barrières et de mettre le cap sur l’accompagnement de la personne  handicapée non plus simplement vers,  mais au cœur de la cité.

Cette année à venir sera ponctuée de manifestations diverses visant à nous faire reconnaître comme acteur de la société afin d’éclairer nos concitoyens sur le fait que nous sommes peut être des personnes singulières et différentes mais que nous appartenons de plein droit au monde et que nous y revendiquons  notre place à part entière.

Cette année anniversaire, nous la souhaitons comme un pont jeté entre les deux rives d’un même monde qui sans s’ignorer, ne se reconnaissent pas toujours dans le regard de l’autre.

Aujourd’hui nous avons atteint ce seuil de confiance qui nous permettra peut être de devenir le taon qui aiguillonne la cité, les consciences.